Skip to main content

Source: АrсhDаilу

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 1 sur 12

Le magazine Outsider et la municipalité de Maribor ont annoncé les gagnants du concours international « Pavillon flottant sur la rivière Drava ». Le but du concours était d’obtenir une conception innovante pour un pavillon flottant qui aurait deux fonctions principales : un espace pour des événements plus petits pendant la fête du Carême et un espace de contemplation au bord de la rivière. La municipalité de la ville de Maribor invitera le candidat gagnant à participer à la mise en œuvre du projet.

Après avoir reçu 150 projets avant la date limite de soumission du 31 mai 2022, le jury composé des architectes Gregor Reichenberg (maire adjoint de l’architecture et de l’aménagement du territoire, municipalité de Maribor), Aljoša Dekleva (Dekleva Gregorič arhitekti), Jure Grohar (Vidic Grohar arhitekti ), Nika van Berkel (De Zwarte Hond), Eva Gusel (Outsider) et Matevž Granda (Outsider), ont remporté trois prix et trois prix de reconnaissance.

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 7 sur 12

Répondant avec esprit au brief du concours, la proposition de Federico Fiorino a été unanimement proclamée gagnante par le jury. Le pavillon se compose d’une plate-forme flottante en bois et d’une toile flottante tendue par un ballon d’hélium. Cette solution de toit inhabituelle est à la fois subtile et percutante, agissant comme un objet de mise en place pour la ville. Une tension poétique entre les deux matériaux, le ballon d’hélium et la toile, se ressent dans la conception structurelle de la toiture. Le jury a apprécié que le projet soit complet et bien pensé à bien des égards. La plate-forme crée sa topographie en modifiant les hauteurs de plates-formes plus petites. Le plan a également été choisi pour atteindre une stabilité maximale avec les méthodes de construction les plus simples. Le ballon gonflable à l’hélium élève la taille du pavillon au-dessus de la limite imposée de 4 m, mais il ne limite pas sa mobilité. La proposition contourne donc les règles sans pour autant les violer.

Lisez la suite pour découvrir les propositions finalistes, avec le texte des évaluations du jury :

Deuxième place – Walter Alejandro Casola, Falvino Martín Ferreyra, Marcos Esequiel Toranzos Astorga

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 8 sur 12

Le gagnant de la deuxième place envisage deux façons d’utiliser son pavillon. Vers la ville, la conception agit comme une scène couverte face à l’embarquement. Le revêtement de la scène se transforme en un escalier face à la rivière. L’aménagement permet également une utilisation inversée : un espace couvert face à la rivière et une tribune face au talus, qui peut ainsi devenir une scène ou une salle. Le pavillon est structurellement simple, mais il a une expression architecturale claire et reconnaissable. L’un des inconvénients de la solution est que la hauteur du pavillon limite sa mobilité le long de la rivière Drava, car les passerelles ne permettent de transporter qu’une hauteur de 4 mètres en dessous.

Troisième place – Roberto Zanini, Lara Brmbolić

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 3 sur 12

La proposition représente un pavillon en bois discret destiné à une variété d’utilisations. La typologie la plus courante parmi les soumissions était un pavillon simple avec un toit semi-transparent sur piliers. Le jury a jugé cette proposition la plus réussie d’entre elles. Le jury a évalué la légèreté et la simplicité du bâtiment comme ses principaux atouts. Mais c’est précisément de cette approche que sont nées les inquiétudes du jury, car du fait de sa simplicité, le pavillon n’agit pas comme un marqueur dans l’espace.

Prix ​​de reconnaissance – Collectif Luftschloss : Bojana Papić, Yann Junod

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 10 sur 12

Le pavillon a un plan d’étage circulaire. L’espace est délimité par des murs qui créent des espaces semi-ouverts orientés différemment. Le toit est en toile gonflable et est utilisé lors des événements, ce qui donne au pavillon un caractère changeant, soit une plate-forme ouverte avec des murs ou un objet couvert. Il agit à la fois comme un objet de lumière et un marqueur attrayant de l’espace. La forme circulaire de la plate-forme ainsi que les murs suggèrent une ouverture dans différentes directions, mais les murs fixes sont problématiques car ils ferment les vues sur ce qui se passe dans le bâtiment depuis le remblai et en même temps restreignent trop les vues sur la rivière .

Prix ​​de reconnaissance – Soare : Dana Roxana Hosu, Victor Dussap

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 12 sur 12

Le projet propose une réflexion poétique sur l’histoire du rafting. Le pavillon se compose de trois éléments architecturaux : la base, la colonnade et le toit. Les piliers sont faits de rondins bruts et se rapportent ainsi à la tradition du rafting en bois le long de la rivière Drava, tandis qu’en revanche, ils s’appuient sur une réflexion sur l’origine de l’architecture et de la cabane primitive de Laugier. Des rondins d’arbres bruts marquent visuellement les limites fonctionnelles du pavillon, qui n’a donc pas besoin de clôture. Des inquiétudes surgissent quant à la matérialité du pavillon : cette approche de simplicité brute peut-elle produire une valeur ajoutée ou une revalorisation spatiale pour la ville ? Néanmoins, le projet se distingue par sa réflexion inspirante et sa réinterprétation de la nature.

Prix ​​de reconnaissance – 211S : Sasiwimon Paosanmuang

Le design éthéré de Federico Fiorino remporte le concours pour le pavillon flottant sur la rivière Drava à Maribor, en Slovénie - Image 5 sur 12

Le pavillon se compose d’une grille de plates-formes plus petites et pliables. Le système permet de joindre et de charger arbitrairement des plates-formes, créant ainsi une matrice complexe avec de nombreuses permutations possibles. Ainsi, le pavillon crée une variété de topographies selon les besoins du programme : une surface plane pour les spectacles de danse, un escalier pour le chant, etc. Tous les éléments de construction sont en bois et le toit est en toile légère. La construction du toit se compose de minces piliers en bois à intervalles réguliers, ce qui n’est pas une solution idéale en termes de mise en scène de spectacles et d’événements, car cela interfère avec l’espace performatif du pavillon. Cependant, en raison d’une mise à niveau réfléchie de la fonction de base avec des plates-formes qui peuvent se détacher et devenir un navire mobile, un prix de reconnaissance a été décerné au projet par le jury.

Source: АrсhDаilу

Leave a Reply