Skip to main content

Source: АrсhDаilу

Casa Espera / AToT – Arquitectos Todo Terreno

Casa Espera / AToT - Arquitectos Todo Terreno, © Joaquin Portela

© Joaquín Portela

Description textuelle fournie par les architectes. Le projet est situé dans une zone assez consolidée par l’urbanisation dans la région du Delta del Tigre. La proposition est de reconnaître et de récupérer la profondeur de l’île à travers la maison, en valorisant non seulement son bord de rivière mais aussi ses plaines inondables. Ainsi, en tant que stratégie de conception, l’espace de passage où le parcours est forcé sous la maison est inclus dans le projet, reconnaissant ainsi l’ensemble du site à travers la longue séquence de visuels et mettant en évidence la notion de promenade.

© Joaquín Portela© Joaquín Portela© Joaquín Portela

La maison est située sur les ruines d’un ancien bâtiment préexistant permettant la génération d’une zone ombragée sur le plan inférieur qui est protégée des inondations récurrentes et n’est affectée que par l’augmentation des niveaux d’eau maximaux annuels. La structure spatiale supérieure est réalisée suivant la logique constructive vérifiée par ses prédécesseurs insulaires réalisés par le bureau. En ce sens, les modulations et les revêtements suivent des règles strictes de production et d’assemblage, permettant une architecture où la relation entre spécificité matérielle et expression spatiale est la plus continue possible.

© Joaquín Portela© Joaquín PortelaPlans d'étage© Joaquín Portela© Joaquín PortelaSections© Joaquín Portela

Le revêtement extérieur à base de panneaux de polyuréthane injecté permet une luminosité extérieure et intérieure continue qui finit par mettre en valeur le bois utilisé au sol et dans les cloisons intérieures. La pièce architecturale équilibre ses surplombs des espaces de service qui peuvent être traités comme des espaces intérieurs ou des agrandissements qui fonctionnent comme des filtres (toitures ou auvents réversibles) qui permettent une intégration appropriée avec le milieu environnant.

© Joaquín Portela
Source: АrсhDаilу

Leave a Reply